Musées permanents

Le Mummie di Venzone

LES MOMIES DE VENZONE

Le processus naturel de momification sur les Momies de Venzone est dû à des conditions environnementales particulières qui se sont créées dans certaines tombes de la Cathédrale où s’est développé un champignon, la Hypha Bombicina Pers, dont la propriété est de déshydrater les tissus et d’en empêcher la décomposition.

Les dépouilles mortelles remontent à une époque entre 1348 et 1881, quand le cimetière de la cathédrale fut bonifié pour être déplacé et établi à l’emplacement actuel, hors des remparts. Le processus de momification des corps eut lieu en moyenne au cours de la première année suivant la sépulture.

La plus ancienne momie, “le bossu”, fut découverte pendant des travaux pour l’agrandissement de la Cathédrale ; le corps a été récupéré dans une tombe du XIVème qui se trouvait sous la Chapelle du Rosaire. Les autres momies, par contre, remontent au XVIIIème et XIXème siècles.

En 1845, les momies de Venzone ont été déplacées de la Crypte de la Cathédrale à la Chapelle Supérieure et, suite au tremblement de terre du 6 mai 1976, 15 momies seulement sur les 21 exposées dans la Rotonde de Saint Michel, ont pu être récupérées des décombres, en état presque intact.

Les momies de Venzone, en tout 5 corps actuellement visibles, sont conservées dans la Crypte de la Chapelle Saint Michel (XIIIème siècle) de l’ancien cimetière, située sur le parvis de la Cathédrale S. Andrea Apostolo.

Emplacement : Chapelle du cimetière de Saint Michel, Piazzetta Duomo – 33010 VENZONE (UD)
Ouverture: musée permanaent
Horaires : en été 09h00- 19h00  / en hiver 09h00- 17h00

Tiere Motus

TIERE MOTUS. HISTOIRE D’UN TREMBLEMENT DE TERRE ET DE SON PEUPLE.

Le musée permanent dédié au tremblement de terre de 1976 guide le visiteur le long des étapes significatives du parcours de la renaissance qui a commencé le 6 mai de la même année et qui a caractérisé l’histoire du Frioul jusqu’à nos jours.
Son titre insolite conjugue les expressions de deux langues antiques et nobles propres de l’histoire de cette terre : le frioulan Tiere (= terre) et le latin Motus (= mouvement).
Tiere avec un sens d’identité, d’émotions profondes et d’un grand sens d’appartenance à la terre et à la culture frioulanes.
Motus avec un sens d’intense rappel aux origines et à l’Histoire, mais surtout à la force d’un peuple pour surmonter deux mille ans de vicissitudes humaines et d’évènements naturels hostiles.

L’Orcolat, la créature terrifiante qui représentait le tremblement de terre dans la tradition populaire, se réveille grâce à des techniques de la réalité virtuelle qui simulent l’effondrement de la Cathédrale de Venzone pendant les terribles secousses. La simulation graphique en 3D a été réalisée sur des bases scientifiques et le travail d’une équipe d’experts de différents secteurs, depuis l’ingénierie jusqu’à l’imagerie numérique.

Les salles du premier étage racontent en ordre chronologique d’abord et thématique ensuite, les moments cruciaux du tremblement de terre et de la reconstruction par l’exposition de photographies, la projection de films, des documents et des schémas qui illustrent et montrent les liens étroits entre les différents aspects : technico-scientifiques, socio-économiques et politico-administratifs.

Sur les images qui racontent les premiers instants de la tragédie, les visages encadrés expriment le désarroi face à la nature mais révèlent aussi la force morale, la ténacité et la détermination dans une course généreuse à l’aide et à la solidarité.
Une salle du musée est entièrement dédiée à l’été de cette année 1976 : une période difficile pendant laquelle la population est forcée à vivre dans les tentes et la vie reprend avec de grandes difficultés. Mais le moment est aussi venu de revendiquer avec force la participation aux décisions sur la reconstruction.
De nouvelles secousses dévastatrices, enregistrées du 11 au 15 septembre 1976, font précipiter le Frioul dans une situation encore plus complexe : l’automne est raconté par les images de l’exode et des sites d’évacuation. La reconstruction commence déjà : c’est le début des années dans les « baraques ».

La deuxième partie de l’exposition se développe par salles à thème : l’appareil législatif, les études pour la reconstruction (la géologie et l’ingénierie antisismique), le « Gouvernement de la Reconstruction » avec les institutions de l’Etat et de la Région, le rôle de l’Eglise Frioulane, le patrimoine culturel, la planification et les instruments à mettre en œuvre sur le territoire, le flux des financements et les participations déboursées, le développement avec la naissance d’un autre Frioul, constitué par de grandes œuvres d’infrastructures et par l’industrie, mais aussi par la naissance de l’université et de la Protection Civile.
Enfin la Médaille d’or du Mérite Civil conférée par le Chef d’état aux étendards de la région et aux 45 Communes dévastées par le tremblement.

La visite au musée se termine avec une salle entièrement dédiée à la mémoire, en faisant un voyage multimédia dans une collection de documents (audiovisuels, textes, images) produits à l’époque du tremblement de terre et qui s’enrichit jour après jour.
La salle est animée par une double projection : sur une maquette de la région, la première représente la répétition et la force des secousses en 1976 et la deuxième projette sur la paroi le nom des victimes qui apparaissent et puis disparaissent. Sur la « Paroi de la mémoire » le visiteur est invité à enregistrer librement son témoignage.

Emplacement : Palais Orgnani-Martina, Rue Mistruzzi, 4 – 33010 VENZONE (UD)
Ouverture: musée permanent.
Horaires : vendredi 15.00-19.00, samedi et dimanche 9.00-13.00 / 15.00-19.00.

Foreste, Uomo, Economia nel Friuli Venezia Giulia

FORÊTS, HOMME, ÉCONOMIE AU FRIOUL VÉNÉTIE JULIENNE

Pour ses caractéristiques géographiques et naturelles, et son parcours historique, la région Frioul Vénétie Julienne représente un territoire idéal pour présenter une synthèse des relations complexes entre l’homme et la forêt au cours de l’Histoire, pour faire connaitre les aspects fondamentaux qui caractérisent le fonctionnement de l’écosystème forestier et pour soumettre à l’attention de tous l’importance et l’urgence de trouver des solutions adéquates aux problèmes divers des forêts.

Avec une superficie de plus de 200m2 et un parcours d’exposition qui s’articule sur trois salles, chacune dédiée à un thème spécifique, l’exposition propose un cadre synthétique des aspects et des problèmes naturalistes, écologiques et socio-historiques des forêts du Frioul Vénétie Julienne.

L’histoire des forêts est le premier thème que traite la première salle : l’évolution du paysage des forêts de la région depuis l’ère glaciale jusqu’à nos jours.  Le deuxième, les écosystèmes forestiers, est traité en suivant un modèle pédagogique : les principaux types de forêts de la côte à la haute montagne sont illustrés.

La deuxième salle présente la faune des forêts.
La troisième salle est dédiée aux fonctions et à l’utilisation des forêts. Un parcours illustre la physiologie et les innombrables fonctions des arbres.

Emplacement : Palais Orgnani-Martina, Via Mistruzzi, 4 – 33010 VENZONE (UD)
Ouverture : musée permanent.
Horaires : samedi, dimanche et jours fériés, 15.00-19.00